Autoconsommation photovoltaïque : parution d’un « Zoom sur… »

La manière de vivre le photovoltaïque poursuit son évolution ! Si les tarifs avantageux de rachat de l’électricité ont longtemps incité les possesseurs d’une installation solaire photovoltaïque (PV) à injecter la totalité de leur production sur le réseau public de distribution, la donne a aujourd’hui tendance à s’inverser, en raison notamment de la baisse de ces tarifs de rachat.

Place à l’autoconsommation !

Depuis 2013, la règlementation thermique RT2012 intègre pour les maisons individuelles, une obligation de recours aux énergies renouvelables (ENR). Une des solutions proposées pour répondre à cette exigence, a été de recourir aux installations PV de faibles puissances, souvent utilisées en autoconsommation. L’autoconsommation consistant, pour un producteur (appelé autoproducteur), à consommer lui-même, tout ou partie de l’électricité produite par son installation.

De la même manière, l’expérimentation « Energie Positive Réduction Carbone E+C- » lancée fin 2016 par les pouvoirs publics et préfigurant la très prochaine règlementation environnementale RE2020, définit 4 niveaux de performance énergétique (de E1 à E4) dont les plus ambitieux, intègrent d’ores et déjà des recours avancés aux ENR :

- recours aux ENR à hauteur de 20 kWh/m².an pour le niveau E3 en résidentiel ;

- production d’ENR équivalente aux consommations d’origine non renouvelables sur tous les usages du bâtiment pour le niveau E4.

C’est dans ce contexte qu’en 2017, 50 % des raccordements PV concernaient déjà des installations d’autoconsommation et grâce à un cadre législatif favorable, le marché est en pleine croissance, le photovoltaïque étant, d’une manière générale,  en passe de devenir d’ici  2030, la première des  énergies renouvelables.

Un enjeu important !

Afin de garantir la bonne mise en œuvre et les performances de ces installations, Promotelec présente le « Zoom sur … Autoconsommation photovoltaïque (totale ou partielle) – Habitat individuel et collectif ».

Il permettra aux professionnels et tout particulièrement aux installateurs électriciens :
-  de comprendre les contraintes administratives et techniques liées à une installation photovoltaïque et à son raccordement au réseau public de distribution ;
- de connaître les règles de mise en œuvre et de contrôle de ces installations (avec ou sans stockage), selon les textes réglementaires et normatifs en vigueur.

Avec ce document, Promotelec entend ainsi poursuivre sa mission d’accompagnement des professionnels vers un monde plus décarboné.

>> Pour en savoir plus :